Entre dans la légende ...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 batpême d'apprentis

Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile de Roseaux
Admin Roro Ou la plus jeune ;)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 536
Age : 20
Rang : Meneuse - guerrière
Âge : 17 lunes - 10 lunes
Mâle - Femelle : two femelle msieur
Date d'inscription : 23/12/2008

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: batpême d'apprentis    Dim 1 Aoû - 14:18

L’âge avance toujours, la vie semblait pourtant s’être arrêté, mais les voila, 6 lunes bien rondes, à se pavaner et se venter qu’il seront nommé apprentis, en fait, pour patte nocturne plutôt, l’autre restait dans le même coin, avec le même sourire charmeur. Mais elle ne trouvait pas de quoi se venter donc restait en silence à regarder son frère se pavaner, rire intérieurement sûrement. Dans petite diurne, elle se voyait plus jeune, sans souci, à aimer la vie. Sans compromis. Mais aujourd’hui, là est une raison de sourire. Ses deux jeunes qui deviennent apprentis, elle allait déjà prendre patte nocturne, se turbulent pourrait causé bien des dommage au clan, elle voulait juste s’assurer que tout alla bien venir dans le futur. Elle sauta avec grâce sur le promontoire, mais avant d’appeler, elle posa un dernier regard sur les rejetons. Petite diurne, avait l’air de faire la causette à son frère. Mais bon, elle appela d’un dernier effort pour sourire son clan. En voyant les deux jeunes s’avancer un peu plus, sachant qu’il avaient le droit, son regard pétilla. Puis, elle commença avec patte nocturne, sans aucune raison précise.

-patte nocturne, avance toi... » elle attendit quelque seconde puis poursuivit « par les pouvoirs qui me sont conférer par notre clan défunt, patte nocturne reste du passé, maintenant tu seras Nuage de Quetzal, je serais ton mentor pour la duré de ton apprentissage et en dernier lieu, acceptes-tu de remplir les obligeances d’un apprenti digne? »

Elle attendit un réponse venant du chaton, le connaissant, il pourrait lancer n’importe quel bêtise, alors, avant de nommé petite diurne, elle attendrait aussi longtemps qu’il ne lui aurait pas dit clairement « oui »

_________________
Nuage de papillons






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Ambrée
Black Butler :D

avatar

Masculin
Nombre de messages : 833
Age : 25
Rang : Meneur de l'Ombre, Apprenti du Tonnerre
Mâle - Femelle : Mâle Mâle
Date d'inscription : 15/04/2008

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: m   Dim 1 Aoû - 20:09


    Patte Nocturne s'étira. Tôt ce matin, il était sortit ce dégourdir les pattes. Le temps ensoleillé lui permettait de partir de la pouponnière. Il n'avait pas réveillé sa jolie petite sœur pour la simple raison qu'il préférait qu'elle dorme. Il guettait derrière lui pour ne pas être chopé. Ensuite, comme une flèche - ayant la rapidité de son père et grâce à sa petite taille héritée de celui-ci, c'était possible -, en dehors du camp. Il bouffa un papillon de passage, un blanc - commun, donc -, et arracha les pétales d'une fleur. Une fois ceci fini, il rentra au camp à contre-cœur, enfin presque. Il ne voulait pas revoir ses foutus guerriers, son lieutenant chochotte et sa mère meneuse qui est trop faible. Mais il voulait revoir sa Petite Diurne, celle qu'il aimait déjà. Patte Nocturne s'ébroua et plaqua ses oreilles en arrière quand un guerrier vint l'engueuler. Il avait disparu et tout le monde s'était inquiéter. Bah, quelques heures, c'est pas long comme même ! Il cracha sur le guerrier et s'éloigna la queue haute. Il avait vu son père en s'enfuyant ainsi, mais avait gardé le secret. Lors de cet baptême allait se passer quelque chose de pas très amusant. Il était de mèche avec le chef de l'Ombre ; une fois la rouquine nommée apprentie, il l'emmènerait à son endroit préféré, et Ambré les attendrait là-bas. Astucieux non ? Mais Nocturne savait qu'il resterait dans le Clan du Tonnerre. Cette pensée le répugnait, mais il y était obligé. C'était le camp ennemi de l'Ombre, et il avait comme mission de foutre le bordel au Tonnerre. Le rouquin accéléra l'allure en entendant le miaulement de sa mère rousse rayée, et s'approcha du promontoire. Diurne lui parla, et il se tapait la discute. Une fois que Roseaux l'appela, il s'approcha avec grâce et robustesse, digne de son père. Il avait hérité seulement le pelage et la force de sa mère. Tout de Ambré, sinon. Il soupira et lâcha :

    « Ouais, j'essayerais. »

    Quelques murmures indignés s'élevèrent dans l'assistance. Mais que voulez-vous ? Nuage de Quetzals - car tel était son nouveau nom - était ainsi, il adorait avoir les regards rivés sur lui, que ce soit négatif ou positif. Il bomba le torse, et soutenait le regard de sa génitrice, attendant qu'elle le libère.


_________________
un, deux, freddy te coupera en deux,
trois, quatre, monte chez toi quatre à quatre,
cinq, six, n'oublie pas ton crucifix,
sept, huit, ne dors plus la nuit,
neuf, dix, il est caché sous ton lit.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de Roseaux
Admin Roro Ou la plus jeune ;)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 536
Age : 20
Rang : Meneuse - guerrière
Âge : 17 lunes - 10 lunes
Mâle - Femelle : two femelle msieur
Date d'inscription : 23/12/2008

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: Re: batpême d'apprentis    Sam 7 Aoû - 14:48

Bah, pourquoi elle essayerait de tout laisser venir à elle? Elle a toujours essayé d’aider et d’être l’amie de tous pour parfaire le monde. Ça lui a donner quoi finalement? De la peine, de l’amertume…un profond désir de fuir. Alors maintenant, c’est finit, c’est finit la petite chatte craintive et douce à la fois, elle ne voulait plus l’être, ça ne lui a rien apporté sinon quoi, des morceaux de rêves de miettes. Plus encore, elle a un sale garnement qui lui gâche la vie et qu’elle a prit pour apprenti. D’ailleurs, elle le regardait faire le fier et se pavaner, cette vie ne durera pas longtemps. Non, elle allait pour une fois, agir. Le frapper si il le faut, mais il ne deviendra pas, plus, comme étoile ambrée. Elle le voulait mort celui là…Évident non? De plus, le jeune qui se croyait à la tête du monde est son fils. Hé bien, elle ne le tolèrera pas et ne tardera pas à l’envoyer aux anciens si il la fait chier. Il n’a qu’a se tenir à carreaux…Elle lui fit signe de descendre puis, en un mouvement, elle appela la sœur du nouvel apprenti. Elle avança timidement, sous le choc que de son regard sadique face à son frère aucun doute, elle devait bien être la seule à l’avoir vu. Elle se pencha alors vers la petite rouquine puis dit à voix que tous peuvent entendre :

-petite diurne, acceptes tu de suivre les règles et de toujours suivre la voix de ton mentor pour te guider vers l’accomplissent des guerriers…mais surtout, de vivre parmi nous et le clan des étoiles? »

Elle entendit un faible et timide « oui » puis, étoile de roseaux poursuit doucement

-alors, pas les pouvoirs qui me sont conféré, petite diurne reste passé, ton nom à présent sera nuage de papillons, ton mentor, cœur de blizzard »

La petite chatonne lui sourit et toucha timidement le museau de son « père » avant de redescendre avec l’accord de sa meneuse. Nuage de papillons…tout de même, un sacré joli nom nan?

_________________
Nuage de papillons






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Ambrée
Black Butler :D

avatar

Masculin
Nombre de messages : 833
Age : 25
Rang : Meneur de l'Ombre, Apprenti du Tonnerre
Mâle - Femelle : Mâle Mâle
Date d'inscription : 15/04/2008

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: Re: batpême d'apprentis    Jeu 19 Aoû - 12:03



      Crève, saloperie. Tu es une faible, et les faibles ne méritent pas d'exister. Tu ne mérites même pas d'être ma mère. Je m'ébrouais, faisant voleter mon doux pelage roux que j'adorais temps, et pointa mes oreilles de taille moyenne vers ma sœur. Indifférent à son baptême, je bâilla même. A l'intérieur de moi, j'étais pareil ; Ambré, lui, aurait été fier que quelqu'un de sa famille devienne apprenti. Mais pas moi. Lui, comme tous les chats de cette forêt, croyait au Clan des Étoiles. Mais pas moi, je n'ai pas besoin de ça, je suis fort. Je levais ma fine queue et fouettait l'air, agacé. Une fois que ma frangine arrivait vers moi, je l'incitais à partir d'ici. Je lui montrais avec mes oreilles la direction à prendre. A pas feutrés et légers, avec la grâce de ma génitrice, je sortais du camp, en espérant qu'elle me suivait. Je l'aimais, et je voulais que elle change. Notre sang de doit pas être souillé. En plus, quand je serais meneur du Tonnerre, et Papillon de l'Ombre, on sera invincibles. Enfin, il fallait attendre tout de même que son entraînement de méchante sanguinaire fouteuse de merde soit fini. Là, je serais plus amoureux que je le suis déjà. Je préfère quelle soit ainsi qu'une faible amoureuse des papillons qui pense qu'à l'amour. J'aime pas les hippies et je l'assume. D'un bond agile, je sautais au dessus d'une branche. Ne me retournant pas pour voir si celle que j'aimais me suivais, je continuais ma route, pensif.

      Où devait-on aller, déjà ? Loin d'ici. Loin, très loin. L'odeur d'Ambré ne doit pas se rependre. Il faut donc que se soit aux territoires de l'Ombre. Oui, ça serait plus simple. J'accélérais l'allure, le cœur battant à tout rompre. J'avais tellement hâte qu'elle soit comme moi, comme Ambré. Enfin, les points faibles en moins. Le chef de l'Ombre était moins faible que Roseaux, il était fort d'esprit et physiquement, mais malheureusement il était tombé amoureux, et depuis qu'il l'a dit à l'Assemblée, le bouche à oreille a été rapide et toute la forêt devait sûrement être au courant. En tout cas, entre Papillon et moi, ça sera du genre secret. Et au moins, nos enfants seront de sang royal. J'attendrais qu'on soit Meneurs, et ainsi de suite. Il faut que notre descendance soit toujours aussi machiavélique et méchante, il faut perpétuer cette tradition. Il faut que toute la forêt craigne les chatons d'Ambré, et de nous ensuite, de cette famille qui a toujours fait trembler. Oui, voilà. Je miaulais un bon coup, heureux. Notre sang ne serait jamais sali par les gentils. Plus aucuns mâles de cette famille vas violer - sauf notre père, peut-être ? -, pour ne pas que notre sang soit sali. Ils devront faire comme nous, s'aimer et se reproduire entre frères et sœurs. Au moins, on se connait depuis des lunes et des lunes. Un sourire mauvais aux lèvres, je courais à présent, envoyant un léger nuage de poussière à ma sœur et ma chérie, à celle avec qui j'allais partager ma vie plus tard, sans le vouloir. Je passais donc à la vitesse inférieure pour ne pas l'aveugler, et continuait ma route. Je fis un dérapage contrôlé, avec une grâce mauvaise, et me retournais vers Papillon.

      « Étoile Ambrée, notre père. »


      Le grand ragdoll était en effet là. Le vent faisant bouger son long poil, le rendant mystérieux et beau à la fois. Je souris, et me dirigea vers lui, le saluant en touchant son museau glacial avec le mien. Je me retournais vivement. Ambrée souriait ; son fils l'avait obéit. Pour me remercier, il me lécha la nuque. Je tressaillis. Sa langue râpeuse était aussi froide que son cœur. Le petit chat, d'une démarche gracieusement et délicieusement méchante, se dirigea à pas lents vers sa fille. C'était la première fois qu'il rencontrait sa descendance. D'habitude il s'en foutait royalement. Il cligna des yeux, et lécha la joue de la rouquine, en simple bonjour. Il regarda Quetzal. Le rouquin recula et se plaça à côté de Papillon, donc en face du bicolore, attentif.



_________________
un, deux, freddy te coupera en deux,
trois, quatre, monte chez toi quatre à quatre,
cinq, six, n'oublie pas ton crucifix,
sept, huit, ne dors plus la nuit,
neuf, dix, il est caché sous ton lit.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de Roseaux
Admin Roro Ou la plus jeune ;)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 536
Age : 20
Rang : Meneuse - guerrière
Âge : 17 lunes - 10 lunes
Mâle - Femelle : two femelle msieur
Date d'inscription : 23/12/2008

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: Re: batpême d'apprentis    Jeu 19 Aoû - 14:08

Bof, ça ne fait pas vraiment différent, ils l’ont tous trahis…et puis? Elle va pas en crever, c’est juste qu’elle en a marre. Traînée de force dans ce monde, battu sans arrêt de paroles et d’esprit puis…trahis par tout ceux qu’elle aime. Mais bon, ça fait pas vraiment différent…non? Elle s’en rend compte chaque jour, elle meurt intérieurement à chaque journée, au soir venu, ans la noirceur sans étoiles, son cœur s’éteint et même parfois, elle à l’impression que plus jamais elle ne se reverra heureuse un jour. Maintenant, elle sait bien qu’elle a raison, et pour toujours, elle ne se fera indéfiniment confiance qu’a elle-même…pourquoi parler, si ce n’est que pour se plaindre et dire des bêtises infinies? Pourquoi pleurer alors qu’on essai de se tenir droit? Finalement, pourquoi vivre alors que tout nous lâche et qu’on n’a même plus la force de sourire? Sa voie s’effondre, plus jamais elle ne la retrouvera comme ça…Plus jamais…mais c’et pas vraiment différent, depuis toute jeune, elle n’a jamais connu son père, sa mère pleure en les voyant et pleure tout court la vie qu’on lui a donné, plusieurs on peur d’eux…mais quand est ce que ça va finir tout ça!? Elle en avait plus que marre mais pourtant, faire le mal ne résout rien, on ne peut pas détruire la vie des autres pour voir la notre se rebâtir dans un monde meilleur…ça n’a aucun sens. Enfin, ça dépens pour qui. Ils y en a qui s’en foutent, elle les connaît tous. Mais elle les aime. Pourquoi? Parce que c’est les seuls personnes qui ne lui on pas encore fait de mal. Mais tout peut basculer, dans son cas, tout va basculer. Et puis, Cœur de Blizzard, elle en avait rien à faire de lui, il ne l’a jamais même aimé qu’une seule fois inconsciemment…elle ne sache plus rien. Tout ce qu’elle sait, c’est que sa place n’est plus ici. Elle ne l’a jamais été. Pourquoi s’infliger tout ça…elle n’y comprend plus rien. Mais ce qu’elle sait, c’est qu’elle se pers dans son propre monde. Elle ne veut plus vivre ça…plus jamais…

Elle le suit, ou non? Son frère, celui qu’elle aime, si elle le suit, peut être qu’il la mènera vers un avenir meilleur. Voilà donc qui semble un assez bonne résolution, elle a plus que confiance en lui, elle croit en lui parce qu’il fait partit d’elle. En quelque sorte…elle ne voudrait pas le voir partir. Timidement, elle quitta sa place et alla doucement vers l’entrée en disant adieux à ce clan, celui qui ne l’a jamais aimé. Sans sourire, sans larme…juste comme ça. Puis, elle suivit son rouquin de frère, les choses ne changeraient jamais…c’est évident. Elle reçus soudain un nuage de poussière indicateur et presque effrayant, elle toussota un court instant puis se mit à courir derrière lui. L’autre, il souriait, quelle chance! Elle qui ne sait plus comment…Mais pourquoi? À quoi il pensait celui là. Sans doute, elle ne le saurait probablement jamais. À quoi bon le savoir? Soudain, il s’arrêta net, elle resta un peu à l’écart quand les pupilles turquoises du meneur appeler étoile Ambrée apparurent devant elle, un éclat de vérité la frappa de pleine fouet, elle-même, son propre reflet dans l’eau, c’est yeux turquoises brillants…Alors, étoile ambrée était son père…pourquoi ne pas lui avoir dit, elle aurait chialer, peut être pleurer mais…mais elle refusait de l’apprendre comme ça. Son regard lumineux posé sur lui, elle savait qu’elle souffrirait pour toujours. Mais elle restait sans sentiments. Sans rien, rien n’était déchiffrable, peut être pour nuage de Quetzal, oui, mais pour étoile ambrée, il ne saurait rien sur sa fille avant de lui avoir dit qu’il l’aimait malgré tout, mais ce jour n’arriverait pas. Elle rêvait plus que tout d’avoir un père qui soit frère d’elle, même si elle échut, qu’il comprenne qu’elle a fait de son mieux et qui lui rappelle qu’il y a au moins une personne sur terre qui l’aime…mais ce jour là, avant longtemps arrivera. Quand son frère lui fit signe que c’était son père, elle avait déjà tout compris, un regard de mort le lui indiqua. La rage dans ses yeux…que ça, envers nuage de Quetzal, mais aussi envers le monde. Elle se retourna vers son père, elle serait prête à l’aimer elle, si seulement lui, il l’aimait juste un peu. Elle recula d’un pas, puis, chuchota à son rouquin, une lueur de tristesse indéchiffrable dont la rage en sortait plus.

-pourquoi tu m’as trahis? Je te faisais confiance, tu es la seule personne en ce monde en qui j’ai eu confiance! Moi qui t’aimais, je croyais même qu'un jour, nous deux, ça allait être possible, qu'on pourrait vivre heureux…plus jamais, jamais tu m’entends je veux que tu m’adresses la parole! En fin de compte, ce que tu ressentais pour moi, c'était pour m'aider à me détruire moi même...

Elle avait tellement envie de le gifler, juste pour faire sortir tout ça. Mais c’était son frère après tout, et il était plus fort qu’elle. Elle se tassa le lui, le regard toujours aussi indifférent. Elle ne voulait pas que son père la voit pleurer, ni la voit sourire…aucun sentiment ne lui était destiné…donc elle gardait sous silence de mort…Maintenant, elle ne pouvait vraiment plus compter sur personne…personne.

_________________
Nuage de papillons






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Ambrée
Black Butler :D

avatar

Masculin
Nombre de messages : 833
Age : 25
Rang : Meneur de l'Ombre, Apprenti du Tonnerre
Mâle - Femelle : Mâle Mâle
Date d'inscription : 15/04/2008

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: Re: batpême d'apprentis    Jeu 19 Aoû - 14:53




      Mais putain, tu as la chance de ta vie, tu ne sais même pas la tenir. Tu as déjà de la chance de m'avoir, d'avoir Ambrée, et de pouvoir nous ressemblez. Tu la rejètes vulgairement. Mais tu as rien dans le crâne ou quoi ? Je feule méchamment. Ambré renifle bruyamment, nullement gêné par le comportement de la petite. Il haussa les épaules et bâilla à s'en décrocher la mâchoire, attendant que je règle l'affaire. Il devenait vieux, donc il n'avait plus vraiment une bonne ouïe. Il remuait ses moustaches doucement, amusé, me fixant. Elle ne comprenait rien, ou quoi ? Je pointais mes oreilles vers l'arrière, et dévoila mes petits crocs translucides de chatons, les griffes rentrées. Je ne serais pas capable de faire du mal à ma sœur et à celle que j'aimais ; pourtant, le chat Ragdoll en face n'attendait que ça, que je lui fasse une bonne raclée pour la remettre en place. Je tournais la tête vivement vers la rouquine qui me ressemblait physiquement, un sourire mauvais et naïf, difficile à imaginer, non ? Le silence installé devenait encombrant, presque gêné. De ma petite voix aiguë, je le cassais, brisais en mille morceaux brusquement, comme un poignard cassant la colonne vertébrale d'un humain rapidement et sans pitié.

      « Je t'aime, Nuage de Papillons, et c'est pour ça que je l'ai fais venir. Je veux que tu sois forte, que tu ne sois pas faible comme notre sensée mère, que tu réussisses ta vie. La pitié et la sensibilité, ainsi que la gentillesse que tu as développé doivent disparaitre. Certains chats manipulateurs pourraient s'en servir pour te détruire, plus que tu l'es encore. Je veux que tu vis pendant de longues années à mes côtés meurs avec courage et non lâcheté ; je veux que tu sois forte. Le Clan du Tonnerre ne t'aidera pas. Regarde la Meneuse, notre génitrice en plus ; faible, elle a été violée, et maintenant elle commence à dégénéré. Pourquoi ? Parce qu'elle n'a pas un esprit fort. Tu veux être comme ça plus tard, toi ? En tout cas, moi je ne veux pas. Je viendrais te voir tout le temps, ne t'inquiète pas. Une fois par jour. Étoile Ambrée me le permettra, je lève les yeux vers le Meneur de l'Ombre méchamment, fais moi confiance. Après tout, je suis ton frère et celui qui t'a chérit et aidé pendant six lunes, non ? On a joué ensemble. Je jouais le méchant et toi la gentille. Je faisais des blagues vulgaires et méchantes, riant du malheur des autres, toi des blagues tout à fait gentille et tu ne riais pas des autres. Je ne veux pas que tu finisses comme notre mère. Je l'aime pas. Toi, je t'aime. Plus que lui en plus, je pointa Ambrée avec ma queue et ses oreilles, alors que ça été mon exemple pendant un moment. Je t'aime, oui pour amour, et je veux tout ça ne finisse pas. Je fais ça pour t'aider, tu devrais me remercier ! Notre père t'aidera à te forger un caractère qui me ressemblera. Certes, tu auras quelques défauts, du genre légèrement sensible, et quelques autres fautes du genre, je fis un autre regard froid à mon géniteur, mais tu seras presque comme moi. N'oublie pas, j'affichais un sourire amoureux et léchais le front de ma bien-aimée, je t'aime. Si quelqu'un te touche, à part Étoile Ambrée, qui n'a d'ailleurs pas le droit de te frapper, énième regard méchant à Ambrée, je suis le seule qui peut te chérir, de câliner et t'accorder de l'amour. Sinon, l'autre qui osera mettre mes paroles en doute, se retrouva étrangler avec ses propres boyaux, nageant dans son sang, après avoir éprouver longuement de la souffrance, ses membres cassés. Oui, j'en serais capable, et tu le sais. Pour toi. Parce que je t'aime. »

      Je posais mes lèvres rousses striées de blanc couleur neige sur celle de ma sœur, l'embrassant ainsi, pour la première fois mais sûrement pas la dernière. Je tenais à elle et ceci définitivement. Je ne me lasserais jamais d'elle. Étoile Ambrée bâilla à nouveau, ennuyé par ce long discours amoureux, ayant préféré le moment gore et sanglant où j'avais décris ce que je ferais à celui qui oserait l'aimer, et me la voler. Je fis un petit coup de tête sec à mon père. Le petit chat Ragdoll soupira, prit délicatement par la peau du cou sa fille et jeta un dernier regard reconnaissant à son rouquin, pour se diriger jusqu'au camp. Il s'arrêta un moment, avant de demander, ayant toujours Papillon dans la bouche.

      « Tu es sûr, tu ne veux pas venir ?

      - Non, si c'est pour que Papillon me rejète ... et j'ai à faire au
      Tonnerre, il faut que je détruise encore plus Étoile de Roseaux.

      - Bien.

      - Papillon, dis-je avec un amour réel, je t'aime. Je te surveille. »

      Je souris, un sourire forcé. Je n'arrivais pas imaginer le fait qu'elle allait me quitter, que je ne la verrais qu'en venant à l'Ombre discrètement et secrètement. Jamais plus je ne pourrais l'effleurer comme avant, elle allait devoir se protéger seule, aussi. Et si elle se lassait de moi ... oh non, je ne peux pas imaginer ça. Je me tuerais, c'est sur. Je l'aime trop pour la laisser partir. Pourtant, je ne retenais pas mon père, qui s'éloignait à pas lourds, en direction du Promontoire. Je pleurais doucement, regrettant un peu ce que j'ai fais. Mais j'inspirais une bouffée d'air frais. Je l'avais aidé, et j'allais bientôt la revoir. J'avais fait ma BA, et j'en étais heureux. Un sourire aux lèvres, presque invisible, j'attendais ne plus pouvoir distinguer son pelage roux.



_________________
un, deux, freddy te coupera en deux,
trois, quatre, monte chez toi quatre à quatre,
cinq, six, n'oublie pas ton crucifix,
sept, huit, ne dors plus la nuit,
neuf, dix, il est caché sous ton lit.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de Roseaux
Admin Roro Ou la plus jeune ;)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 536
Age : 20
Rang : Meneuse - guerrière
Âge : 17 lunes - 10 lunes
Mâle - Femelle : two femelle msieur
Date d'inscription : 23/12/2008

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: Re: batpême d'apprentis    Jeu 19 Aoû - 20:44

u ne l’as jamais vraiment comprise hein? Ses peines, ses joies, ça t’importe ou non? L’aimes tu vraiment ou fais tu juste à semblant comme tout les autres. Ça, si seulement elle pouvait le savoir juste un peu, mais elle ne veut plus, elle n’a jamais voulut ou peut être que finalement, elle le sait, bien enfouit en dedans d’elle, que ton amour est sincère…c’est juste qu’elle à tout effacée, qu’elle a tout oublié. Qu’elle veut juste…juste que tu l’oublies et que tu penses à ta vie au lieu de la sienne en travers ton chemin. Alors laisse la allez, c’est tout ce qu’elle veut. Parce que tu n’as pas encore compris à quel point tu l’as trahi aujourd’hui même. Pourtant, dans son cœur, elle voudrait bien t’accorder pardon…qu’un mot, dans sa tête, plus rien n’a de sens. L’amour et la colère sont de mèche. Elle ne veut pas souffrir, toi non plus, tu ne veux pas la voir souffrir, pourtant, tu lui as rappelé qu’elle ne fait que vivre, sans vraiment le faire, sans rien. Tu lui as rappelé qu’étoile ambrée à violé sa mère et que finalement aucun de ses parents ne l’aiment vraiment. Tu lui as rappelé ce qu’elle se tue à oublié. Mais tu souhaites qu’elle devienne forte malgré tout. Pourquoi vivre avec celui qui lui a donné la clé vers l’enfer qui est sa vie? Elle ne veut pas avoir à même imaginer la vie aux côtés d’étoile ambrée, il s’en fout, elle le sait, il la frappera si il le veut parce qu’il est plus fort et qu’il se croit à la tête du monde. Même son frère ne pourra rien faire parce que finalement, c’et de la merdre. Personne n’ose le dire, mais oui, ça sert à rien, c’est ridicule. La vie, la mort…que des mots futiles, une fois vécus, on se rend compte qu’ils ont beaucoup plus de sens que prévus. Mais avant de voir cet aspect qu’est la mort, pourquoi ne pas essayé de vivre tout les angles. Elle a déjà essayé d’ignorer les larmes, de vivre sans vraiment avoir de temps pour les sentiments, mais elle n’a fait que tomber. Mais allez vivre avec son père…elle ne le voyait pas, elle ne voulait juste pas, elle sait ce qui va en retomber. Elle se voyait déjà, souffrante, gigotant de douleur, trembler de peur, le regard emplit de tristesse envers ce monde qui est le siens, envers toutes les fausses promesses qu’on lui faite. Il la persécuterait et voilà…elle en mourrait, peut être pas dans le sens propre, mais quelque chose en dedans d’elle finirait par s’éteindre. Alors pourquoi nuage de quetzal se tuait à voilait son bonheur, alors qu’il ne fait qu’éteindre son cœur en lui apportant malheur. La vérité, c’est qu’elle ne voulait plus voir le futur s’épanouir, de peur de retomber encore plus bas. Sa plaie du passé venait de se rouvrir. Par quelque mots…mais ça l’avait touché droit au cœur, comme cent milles couteaux qui lui transpercent le corps, et le regard toujours lumineux ne signifierait plus rien…parce qu’elle venait de mourir. Même que toute cette révélation n’avait plus aucun sens à présent. Elle n’eu que d’oreilles pour ce qui fut dit de si cruel sur sa vie. L’amour ne passait plus dans son cœur. Elle s’en voulait tellement d’être là! Elle s’en voudrait toujours d’être née en ce moment. Mais pourtant, rien ne peut causer ce désarroi, pour la simple raison qu’elle n’en ais pas coupable. Alors pourquoi se sentir si coupable et nulle, parce qu’un peu plus chaque minute, on lui rappelé tout. Qu’elle est plus faible, qu’elle est plus gentille, qu’elle a déjà voulut vivre heureuse! Pourquoi lui reprocher ça, elle venait de tout perdre…absolument tout. Son cœur s’est effondré dans un nuage de poussière laissant échapper ce flot de lumière toujours aussi intense. Mais cette fois, que de la noirceur en ressortir, comme au dernier coup de minuit. Elle ne trouva plus la force de combattre ce monde, elle s’effondra presque elle-même sur le sol. Mais malgré tout, elle resta là, forte sur ses pattes, les griffes sortis. Les yeux emplit de larmes laissait son regard vitreux, elle s’en foutait bien de pleurer, c’était la dernière chose qui lui restait, ses larmes. Quand il la toucha, elle recula d’un pas, son regard se tu, les yeux clos, elle songea. On l’a juste tellement fait souffrir, sans merci…elle n’a plus rien à elle. Sa vie appartient présentement au deux mâles qui se trouve avec elle. Parce qu’il décide ce qu’elle deviendra…elle n’a plus son mot, elle ne rêve pas de l’avoir non plus. Elle voudrait juste tout reprendre. Ou peut être juste volé parmi les anges des cieux, sans soucis…ça ne lui ferait pas de mal. Mais, retour à la réalité…une petite larme descendit sur sa joue laissant une rivière mouillé sur son jolie pelage roussit. Elle s’adressa de nouveau à Nuage de Quetzal, elle ne comprendrait vraiment jamais cette vie qui est la sienne en fin de compte…

-t’es juste, juste une fois demandé ce qu’il y a à travers mes songes, au plus profond de mon cœur? Non, bien sûr que non, cette vie n’est plus la mienne, tu en as fait la tienne. Même si tu m’aimes, je ne sais plus si je dois te faire confiance…je suis désolé…elle prit un pause, sa joue devenait de plus en plus humide, mais de son regard naissait aussi de la passion, celle de l’amour, elle se retourna donc vers son père…je vais partir, parce que c’est ce que tu veux, mais ne reviens pas me voir…pas tout de suite. Je t’aime, mais tu m’as trahi, j’ai sue qu’il y aurait quelqu’un qui viendrait rallumer cette plaie, mais je n’aurais jamais pu croire que ce serait toi. Et souviens toi en…dit toi qu’on ne peut vraiment être heureux en rendant quelqu’un malheureux juste pour son propre bonheur…Elle alla rejoindre son géniteur, d’un pas sûr malgré les larmes sèchent sur sa joue. Au revoir…ou peut être adieux…elle regarda encore une fois son père puis lança on peut y allez maintenant

elle n'aurait pas voulut que ça se termine comme ça...mais c'était un nouveau départ...ou une nouvelle fin, elle voulait juste quitter cette vie, peut importe pour quoi...

_________________
Nuage de papillons






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de Roseaux
Admin Roro Ou la plus jeune ;)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 536
Age : 20
Rang : Meneuse - guerrière
Âge : 17 lunes - 10 lunes
Mâle - Femelle : two femelle msieur
Date d'inscription : 23/12/2008

Infos du chat
Affinités:
Topics en cours:

MessageSujet: Re: batpême d'apprentis    Ven 20 Aoû - 21:36

FIN

_________________
Nuage de papillons






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: batpême d'apprentis    

Revenir en haut Aller en bas
 
batpême d'apprentis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apprentis Exorcistes
» Apprentis Dieux
» Baptême d'Apprentis
» 1er entraînement with Mandarine ! [PV Nunu de Mandarine]
» Après l'Entraînement de ses Apprentis Guérisseurs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans :: Archives-
Sauter vers: